Costa Rica 2007

Un peu dur, 2 ans après, de se souvenir des détails. D'ailleurs, ça paraît tellement loin ces vacances là. Une éternité.
Mais de bons souvenirs, de belles images. Et nous vous recommandons le Costa Rica et vite : avant que les américains ne l'aient totalement colonisé avec leurs hôtels all inclusive et obèses mâchouillants.

Nous avons choisi un auto tour via http://www.unmondecostarica.com, dont nous avons été satisfaits, période fin janvier début février 2007. Un climat idéal.

Après une escale très rapide au Vénézuela, atterrissage à San Jose. Une ville (beurk) avec tout plein de monde, de camions polluants et bruyants. Hôtel avec vitres peu étanches ... Nous n'y avons rien trouvé d'intéressant, à l'aller comme au retour où nous avons encore dû y passer une nuit.

Premier jour sportif : descente en rafting de la rivière Pacuare. De catégorie IV, c'est du sérieux. Que du bonheur. Yaka voir nos têtes !







Ensuite direction la côte Caraïbes, à Puerto Viejo. Effectivement c'est très "antillais" comme coin. En témoignent les couleurs que nous ne retrouverons pas ailleurs. Le Costa Rica Ouest et Est sont complètement différents.
Baignade, visite d'une réserve naturelle, à la recherche de singes et de paresseux. Que nous avons vus de très bas.







Sarapiqui. Descente de la rivière en barquette à moteur. Nous avons croisé plein d'animaux. Certains étranges, d'autres inquiétants et d'autres tout mignons tout plein.










Arenal. Le grand volcan. Balade dans les airs dans la canopée pour Xris. En ensuite balade à cheval au pied du volcan.
Le soir baignade dans piscines et cascades naturelles avec une température de l'eau dépassant les 40°. C'en était même presque difficilement supportable.


Vue sur le lac Arenal.





Rincon de la Vieja. Paysage surréaliste. Des couleurs partout. Une odeur de souffre à couper le souffle. Des fumerolles et des trous bouillonnants un peu partout autour du volcan.
Encore une ballade à cheval, mais impressionnante celle-là. Nous avons gravi des à-pics rocailleux pour avoir une vue d'ensemble sur la région. Le paysage à l'arrivée était impressionnant mais ... il a fallu redescendre à cheval, et c'était toujours aussi raide et toujours aussi vertigineux. La dextérité de ces chèvres-cheval était impressionnante.

Plantation d'orangers au pied des volcans.







Là on distingue les fumerolles.

Voilà fini pour la découverte. Ensuite nous sommes allés faire les crèpes pendant une semaine sur la côte Atlantique, au grand désespoir de Xris. Mais question confort et service, c'était tip top. Voir http://www.paradisus-playa-conchal.com/photo-gallery.php. Installés en junior suite, avec stewart et voiturette ...


Xris a repéré un coin pour un futur mouillage ...